Bruxelles enquête chez plusieurs géants télécom européens

  • A
  • A
Bruxelles enquête chez plusieurs géants télécom européens
Partagez sur :

Les locaux d'Orange, Deutsche Telekom et Telefonica ont été perquisitionnés...

Bruxelles a bien lancé une série de perquisitions aux sièges d'opérateurs téléphoniques européens situés dans plusieurs Etats membres. Réalisées le 9 juillet, elles ont été menées dans le cadre d'une enquête de la Commission sur d'éventuels abus de positions dominantes sur le marché de la fourniture d'accès à internet, précise l'exécutif européen. Si la CE ne donne pas de noms, "Le Figaro" indique qu'Orange, Deutsche Telekom et Telefonica étaient visés par ces perquisitions. Plusieurs locaux visités Le groupe français a confirmé l'information. "Orange fait actuellement l'objet d'une enquête de la part des services de la Commission européenne. Les agents de la Commission visitent plusieurs sites du groupe. L'inspection dans nos locaux peut durer quelques jours", a déclaré un porte-parole, précisant qu'à ce stade, "les pratiques d'Orange ne sont pas incriminées". Etape préliminaire Les inspections inopinées constituent une étape préliminaire dans les pratiques anticoncurrentielles présumées. Le fait que la Commission organise de telles inspections ne signifie pas que les entreprises sont coupables de comportement anticoncurrentiel et ne préjuge pas de l'issue de l'enquête elle-même. La Commission respecte les droits de la défense, en particulier le droit des entreprises à être entendues dans le cadre de procédures antitrust, précise la CE.