BP écope d'une amende historique pour la marée noire du Golfe du Mexique

  • A
  • A
BP écope d'une amende historique pour la marée noire du Golfe du Mexique
Partagez sur :

Le géant pétrolier devra s'acquitter de 4,5 milliards de dollars envers les autorités américaines. Le procès civil s'ouvrira en février...

BP va payer l'amende pénale la plus élevée jamais infligée aux Etats-Unis ! Pour avoir souillé le Golfe du Mexique en 2010 avec une marée noire, le géant pétrolier britannique s'acquittera de plus 4,5 milliards de dollars envers les autorités politique et boursières américaines. BP a passé hier un accord avec la justice américaine, par lequel le groupe reconnaît sa culpabilité dans la marée noire, et accepte de régler cette amende afin de mettre fin aux poursuites pénales fédérales. Il accepte, en outre, d'être surveillé pendant quatre ans en matière de sécurité et de gestion du risque par les autorités américaines. BP a plaidé coupable de onze chefs d'homicide involontaire, de deux chefs de violation de lois de protection de l'environnement et d'un chef d'obstruction au Congrès, après l'explosion de sa plateforme pétrolière Deepwater Horizon en avril 2010 dans la Golfe du Mexique. Dans le détail, BP versera 4 milliards de dollars au ministère américain de la Justice et 525 millions de dollars à l'autorité boursière américaine (SEC). Mais cet accord n'est encore que la pointe d'iceberg pour BP, car il ne met pas fin aux poursuites civiles, qui promettent de lui coûter beaucoup plus cher... BP a déjà conclu un accord à l'amiable de 7,8 milliards de dollars avec certaines victimes de la marée noire, mais le procès au civil s'ouvrira en février 2013. Malgré le montant sans précédent des sommes en jeu, BP est en mesure d'y faire face sur le plan financier. Le groupe, qui a dégagé 5,2 milliards de dollars de bénéfice net au seul 3ème trimestre 2012, a déjà provisionné près de 42 milliards de dollars pour faire face aux conséquences de cette affaire, y compris une provision supplémentaire de 3,85 milliards de dollars pour couvrir l'amende infligée hier. Pour financer ces coûts pharamineux, le groupe a cédé pour plus de 35 milliards de dollars d'actifs en deux ans. En Bourse, le titre BP a perdu en 2010 plus de la moitié de sa valeur dans les semaines qui ont suivi la marée noire, avant de se redresser progressivement, mais il subit encore une décote de plus 30% par rapport aux niveaux précédant la catastrophe.