Bouygues Telecom et SFR discutent bien d'un partage de réseaux

  • A
  • A
Bouygues Telecom et SFR discutent bien d'un partage de réseaux
Partagez sur :

Mais seulement dans des zones à faible densité de population...

Bouygues Telecom a confirmé lundi soir les informations du 'Journal du Dimanche'... L'opérateur a bien entamé des discussions avec son concurrent SFR sur la possibilité d'un partage de leurs réseaux mobiles. L'objectif est de renforcer leur position, dans un marché devenu très concurrentiel depuis l'arrivée de Free. Zones les moins denses "A la suite des informations parues récemment dans la presse concernant des discussions entre Bouygues Telecom et SFR relatives à d'éventuels partages de réseaux, Bouygues Telecom tient à préciser que les discussions ne portent que sur la mutualisation dans les zones les moins denses du territoire (zones de déploiement prioritaire)", précise Bouygues Telecom dans un communiqué. "La mutualisation des réseaux est le leitmotiv dans le secteur. Orange partage le sien en Espagne avec Vodafone. La fusion des réseaux de SFR et Bouygues avait déjà été étudiée au printemps", rappelait ce weekend le 'JDD'. Dans le cadre du déploiement du très haut débit mobile "4G" en France, des zones "de déploiement prioritaire" ont été définies pour définir les territoires à faible densité de population, qui représentent 63% de la surface du territoire et 18% de la population métropolitaine. Iliad et SFR aussi ? Mais difficile de savoir si les discussions évoquées par Bouygues Telecom portent exclusivement sur la 4G, ou si la 2G et la 3G sont également concernées. "Il y a des discussions en cours entre SFR et Bouygues depuis un certain temps concernant le partage de réseaux. Nous ne faisons pas d'autres commentaires", a déclaré un porte-parole de Vivendi, cité par l'agence Reuters. Free et Iliad aussi auraient entamé des discussions, d'après les informations du 'JDD'. Mais un problème de concurrence aurait eu raison de ce projet, car "un mariage aurait créé un mastodonte dans l'Internet fixe et concentré le marché français des télécoms autour d'un duopole avec Orange", selon le journal...