Bouygues tacle Free sur le partage de réseaux mobiles

  • A
  • A
Bouygues tacle Free sur le partage de réseaux mobiles
Partagez sur :

Bouygues Telecom doute de la capacité de Free à tenir ses objectifs

Le 28 novembre dernier, Free réclamait de pouvoir participer au partage de réseaux mobiles prévu par ses deux concurrents Bouygues et SFR... Le directeur général d'Iliad, Maxime Lombardini avait envoyé une lettre en ce sens aux PDG de Bouygues Telecom et de SFR, avec copie aux autorités de régulation. Ce matin, 'Les Echos' publient la lettre que Bouygues a envoyée le 6 janvier, et qui répond indirectement à la demande de Free. Anti-jeu ? Olivier Roussat, le PDG de Bouygues Telecom, propose ainsi à Free Mobile de l'aider à compléter son propre réseau mobile, mais lui reproche aussi de profiter de son accord d'itinérance avec Orange pour ne pas déployer assez vite ce réseau... La licence accordée à Free Mobile depuis 2010 prévoit en effet que le Free devra couvrir 75% de la population française dans un an, au 12 janvier 2015. Cette couverture équivaudrait à environ 6.000 sites 3G, selon ses concurrents, mais Free Mobile estime qu'il lui en faudra beaucoup moins, et ne détient actuellement 2.450 sites 3G actifs. Pour atteindre les objectifs règlementaires, il pourrait louer des sites, à TDF et FPS, comme le fait Bouygues Telecom, mais cette solution serait la plus co�"teuse. Doutes émis... Dans sa lettre, Bouygues Telecom doute de la capacité de Free à tenir ses objectifs, et souligne que Bouygues a ouvert ses sites 3G à Free, se conformant ainsi à une obligation règlementaire. M. Roussat regrette cependant que "force est de constater que votre société ne paraît pas avoir marqué un grand intérêt pour ces opportunités". "L'accord finalement intervenu entre nos deux sociétés le 3 septembre 2013 ne porte que sur 670 sites environ?", poursuit le dirigeant qui qualifie ce chiffre de "modeste". Le patron de Bouygues Telecom estime qu'il appartient à Free Mobile de prendre "rapidement" des "décisions d'investissement" pour étoffer son réseau, et lui propose de conclure un accord avec la société FPS, dont Bouygues est actionnaire...