Bourse : les actionnaires retrouvent un peu de confiance

  • A
  • A
Bourse : les actionnaires retrouvent un peu de confiance
Partagez sur :

Mais les Français sont particulièrement prudents...

Quel est le sentiment des investisseurs à l'égard des marchés actions ? Le groupe Franklin Templeton a interrogé plus de 1.900 personnes dans le monde... Et il ressort de son enquête que l'optimisme fait son retour : 62% des sondés anticipent des performances positives sur leur marché local cette année. La proportion tombe pourtant à 49% chez les Européens - le niveau le plus faible  pour cette étude - alors qu'elle se situe à 63% pour les Etats-Unis et le Canada, à 66% pour l'Asie-Pacifique, et à 75% pour l'Amérique latine. La prudence est particulièrement de mise en France, puisque "seulement 41% des investisseurs sont très optimistes ou optimistes à l'égard du marché boursier français. Ils estiment qu'en 2013 la performance du marché boursier sera globalement comparable à celle de 2012. Derrière La Chine, la Pologne et l'Espagne, les anticipations françaises sont les plus basses des 19 marchés sondés", note Franklin Templeton. Les Français pensent que le taux de rendement annuel moyen sera légèrement plus élevé en 2013 (4.8%) qu'en 2012 (4.5%) et plus élevé dans les 10 ans à venir (6.6%). Concernant les performances pour 2012 et 2013, les anticipations sont les plus faibles des 19 marchés observés... "Souvenirs de 2008" En ce qui concerne l'aversion au risque, si la confiance fait son retour, l'enthousiasme à l'égard des marchés reste trop faible pour que les investisseurs se lancent. "Les souvenirs de la crise de 2008 pourraient laisser de nombreux investisseurs du monde entier sur la touche. En Europe, où ces souvenirs sont bien plus frais, les investisseurs semblent encore plus déterminés à préserver leurs acquis, même si cela signifie mettre leurs objectifs à long terme entre parenthèses", écrivent les auteurs de cette étude. En France, 44% des investisseurs pensent ainsi que la patience devrait être la première qualité d'un investisseur, avant la réactivité (30%) et la maîtrise de soi (26%). C'est en dehors de leurs frontières que se tournent les investisseurs. Ainsi en Europe, ils sont 22% à identifier des opportunités sur les marchés actions sur les marchés locaux, alors que 78% misent sur les marchés étrangers. Pourtant, "dans l'ensemble ils envisagent de conserver environ deux tiers de leurs actifs dans leur pays. Ainsi, trois quart des investisseurs français projettent d'investir en France au cours des 12 prochains mois, contre un quart dans d'autres parties d'Europe et en Asie", détaille cette enquête, soulignant que "le manque de connaissances sur les autres marchés est de loin la première préoccupation des investisseurs en termes d'investissements hors de France, suivi par l'impact des facteurs fiscaux". Actuellement, les investisseurs français placent 71% de leurs investissements dans l'Hexagone...