Boeing demande aux compagnies de contrôler leurs balises de détresse

  • A
  • A
Boeing demande aux compagnies de contrôler leurs balises de détresse
Partagez sur :

Elles seraient l'origine la plus probable de l'incendie survenu ce mois-ci sur un 787 d'Ethiopian Airlines, garé à l'aéroport londonien d'Heathrow

Suite aux défaillances observées sur certaines balises de détresse, Boeing a demandé aux compagnies aériennes de contrôler le plus d'appareils possibles et de remettre leurs conclusions dans une dizaine de jours. Pas moins de 1.200 avions en seraient équipés. La compagnie japonaise ANA Holdings a fait savoir vendredi qu'elle avait détecté, à l'occasion d'un contrôle faisant suite à une enquête menée en Grande-Bretagne, des câblages de batteries endommagés dans deux balises de détresse montées sur ces appareils. D'autres modèles que le 787 concernés L'enquête britannique a identifié les balises de détresse comme l'origine la plus probable de l'incendie survenu ce mois-ci sur un 787 d'Ethiopian Airlines, garé à l'aéroport londonien d'Heathrow. D'autres modèles de Boeing que le 787 Dreamliner en sont pourvues, du 717 au 777, et elles équipent également des Airbus et plusieurs types d'avions d'affaires.