Bilan commercial sans relief pour PSA et Renault sur le marché français

  • A
  • A
Bilan commercial sans relief pour PSA et Renault sur le marché français
Partagez sur :

Le nombre d'immatriculations de véhicules légers a reculé de 9% sur un an

Le marché automobile français est resté en nette baisse au mois de juin, le nombre d'immatriculations de véhicules légers reculant de 9% par rapport à juin 2012 d'après les derniers chiffres du Comité des Constructeurs Français d'Automobiles. Avec un peu moins de 1,12 million de véhicules légers neufs immatriculés sur les six premiers mois de l'année, le marché affiche encore un recul de 11% et de 9,5% à nombre de jours ouvrables comparables par rapport au premier semestre 2012. Le segment des voitures particulières recule plus fortement (-11,3%) que celui des utilitaires légers (-9,3%). Par constructeurs, Renault a réalisé un bon mois de juin en limitant le repli de ses immatriculations à 4%. La marque Renault est d'ailleurs quasiment stable (-1%) tandis que Dacia fait pencher la balance (-18%). Pour PSA, la performance de juin est en ligne avec l'évolution du marché : -9,5%. Bilan sans relief La première moitié de l'année 2013 se termine ainsi sur un bilan commercial sans relief pour les constructeurs français, Renault faisant à peine mieux que la tendance générale avec -10,3% grâce à la progression de Dacia (+7,3%) et PSA amplifiant la baisse générale avec -13% (dont -10% pour la marque Peugeot et -16% pour Citro�"n). Chez les constructeurs étrangers, le groupe généraliste Fiat a continué à résister en juin et affiche un repli limité de -2,8% sur le semestre tandis que Toyota (+3,6%) réalise la meilleure performance commerciale tous constructeurs confondus. Bonne performance aussi pour Mercedes (-1,8% sur le semestre) et pour le coréen Hyundai (+2,1%). Très performants l'an dernier, les groupes allemands Volkswagen (-10%) et BMW (-9%) subissent désormais la déprime du marché automobile français.