Bic répond à la Commission européenne dans l'affaire des "briquets chinois"

  • A
  • A
Bic répond à la Commission européenne dans l'affaire des "briquets chinois"
Partagez sur :

L'organe exécutif a émis une recommandation défavorable sur la procédure de renouvellement de la taxe antidumping sur les briquets à pierre d'origine chinoise.

Mauvaise nouvelle pour Bic... La Commission Européenne a émis une recommandation défavorable concernant l'ouverture de la procédure de renouvellement de la taxe antidumping sur les briquets à pierre d'origine chinoise. La décision définitive doit être prise avant le 13 décembre 2012. Un texte contourné Une annonce qui ne fait pas les affaires de Bic, qui souligne ce matin que le texte, vieux de 21 ans, a pour objectif de rétablir les conditions d'une concurrence juste et loyale afin de permettre aux producteurs de briquets européens de commercer à armes égales avec leurs concurrents et de leur donner ainsi la possibilité de maintenir des emplois sur notre continent. Or, l'application du règlement est difficile et de nombreux producteurs sont accusés par la société française de multiplier les artifices pour tenter de le contourner via de fausses déclarations, en prétendant faire passer leurs briquets pour des productions issues de Taïwan, de Malaisie, d'Indonésie et maintenant du Vietnam. Le respect des normes de sécurité, déterminant, selon Oddo Si la non-reconduction de la taxe antidumping serait naturellement une mauvaise nouvelle (celle-ci serait de 0,065 euro par briquet), Oddo précise qu'au-delà du différentiel de prix (un briquet Bic est vendu en Europe 44% plus cher qu'un briquet asiatique : 1.3 euro contre 0.9 euro), c'est surtout le respect des normes de sécurité qui reste déterminant dans l'évolution des parts de marché pour cette activité. A titre d'illustration, celles du groupe en Amérique du nord et en Amérique latine où les normes sont respectées sont supérieures à 65% alors qu'elles sont inférieures à 30% en Europe. Pourtant, les différentiels de prix de vente outre-Atlantique ou en Amérique latine, entre les produits Bic et les produits asiatiques, sont beaucoup plus importants qu'en Europe : de l'ordre de 1.2-1.4 euro/ briquet Bic contre 0.5 euro pour les produits asiatiques. Le broker est à l'"achat" sur Bic avec un cours cible de 96 euros.