Bercy qualifie d'"historique", la baisse du déficit en 2012

  • A
  • A
Bercy qualifie d'"historique", la baisse du déficit en 2012
Partagez sur :

L'objectif de réduction du déficit à 4,5% du PIB sera tenu, selon le troisième PLF.

François Hollande a parlé hier de "marche forcée" en matière de désendettement. Le projet de loi de finances rectificative pour 2012, présenté ce matin semble arriver à point nommé. Il "marque une baisse historique des dépenses de l'Etat de 3,6 milliards d'euros par rapport à la loi de finances initiale 2012", à 83,6 milliards d'euros, écrivent dans un communiqué, les ministres de l'Economie et du Budget, Pierre Moscovici et Jérôme Cahuzac. Déficit à 4,5% du PIB confirmé fin 2012 ? Ce troisième projet de loi de finances confirme l'objectif d'un déficit public de 4,5 points de PIB en 2012, grâce "à une maîtrise sans précédent de la dépense de l'Etat", souligne le texte. Bercy précise que cette donnée ne prend pas en compte la recapitalisation de la banque franco-belge Dexia, autour de 2,6 milliards d'euros. Or, elle pourrait coûter 0,1 point de PIB supplémentaire au déficit, si l'institut européen de la statistique (Eurostat) décide de la prendre en compte. Une gestion "exemplaire" Le gouvernement estime que sa gestion est d'autant plus exemplaire que "de forts dépassements" ont été réalisés par rapport à la budgétisation initiale. Le dépassement s'établit ainsi à 2,1 milliards d'euros, dont +70 millions pour les APL ou encore +100 millions d'euros pour les dispositifs de la mission "travail & emploi". Le financement des priorités assurés Cette réduction du déficit ne s'est pas faite au détriment du financement des priorités, promis par François Hollande, poursuit le ministère de l'Economie, et ce, grâce à des annulations de crédits réalisées sur d'autres budgets. Ces annulations ont été guidées par deux principes, celui de "l'auto-assurance" et de la "solidarité". L'enseignement, a ainsi "bénéficié d'ouvertures de crédits à hauteur de 89,5 millions d'euros", dans le cadre de la deuxième loi de finances rectificative pour 2012 présenté cet été.