Ben Bernanke laisse la porte ouverte, sans grande annonce

  • A
  • A
Ben Bernanke laisse la porte ouverte, sans grande annonce
Partagez sur :

Le président de la Fed reste très évasif...

Le discours très attendu de Jackson Hole risque de laisser les observateurs sur leur faim. A l'ouverture, le président de la Fed, Ben Bernanke s'est dit vendredi, une fois encore, prêt à agir pour encourager la reprise économique, sans toutefois parler d'un nouveau plan d'assouplissement monétaire (QE3). Action de la Fed pour "promouvoir une reprise économique plus forte" Le président de la Fed juge la reprise trop lente pour enrayer durablement la hausse du nombre de personnes sans emploi. Au mois de juillet, le taux de chômage est ressorti quasiment stable, à 8,3%, contre un consensus de 8,2%. "La Réserve fédérale apportera de nouveaux accommodements autant que nécessaire pour promouvoir une reprise économique plus forte et une amélioration soutenue des conditions du marché du travail dans un contexte de stabilité des prix", a-t-il souligné dans son discours. Pour le chef économiste USA de RBC Capital Market, Tom Porcelli, interrogé par Reuters, "les prochains chiffres des créations d'emploi pèseront dans la balance", pour décider du lancement d'un nouveau plan d'assouplissement. Ben Bernanke, pas prêt à agir ? D'autres analystes, se montrent plus réservés, d'autant que les dernières statistiques publiées sont plutôt encourageantes. Ce vendredi, les commandes industrielles sont ressorties supérieures aux attentes pour le mois de juillet (+2,8%), tout comme l'indice du Michigan, reflétant la confiance des consommateurs. "Je cherche le moindre élément de clarification sur la possibilité que la Fed passe à l'action en septembre. Bernanke ne semble pas apporter de nouveaux indices de ce point de vue", tempère Michael Woolfolk de BNY Mellon. Pour Peter Cardillo, économiste en chef chez Rockwell Global Capital, Ben Bernanke "n'est pas encore prêt à agir"...