Baroin révèle que la France a planché sur une sortie de la Grèce de l'euro

  • A
  • A
Baroin révèle que la France a planché sur une sortie de la Grèce de l'euro
Partagez sur :

L'ancien ministre des Finances est le premier responsable français à reconnaître l'existence de travaux sur ce sujet...

Une réunion baptisée "Black Swan" (cygne noir) pour plancher sur le sort d'Athènes... L'ancien ministre des Finances, François Baroin, révèle dans un livre dont 'L'Express' publie des extraits, que la France a travaillé fin 2011 sur un scénario de sortie de la Grèce de l'euro et d'éclatement de l'union monétaire. En novembre 2011, "je réunis autour de moi trois personnes de confiance", écrit François Baroin selon l'Express.fr. "C'est une discussion sans documents. Pas de traces. Chacun sait que seul l'objet de la réunion, s'il était connu, pourrait avoir des conséquences désastreuses." "Le 'cygne noir', voilà l'image qui m'est venue à l'esprit. Il s'agissait d'imaginer l'hypothèse la plus sombre de notre histoire économique moderne", poursuit l'ancien ministre. Premier responsable à évoquer de tels travaux "Je demande à ces personnes de confiance de travailler sur deux hypothèses : le coût de la sortie de la Grèce de la zone euro pour la France et deux types de pertes : celles du secteur banques-assurances d'une part, et celles de l'éclatement de la zone tout entière d'autre part", explique François Baroin. D'après 'L'Express', François Baroin a "hésité, mais l'annonce par Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne, d'une nouvelle politique qui a sauvé, au moins pour un temps, la zone euro, l'a convaincu qu'il pouvait le faire". C'est la première fois qu'un responsable français reconnaît l'existence de tels travaux.