Banques: une Française pour surveiller les banque européennes !

  • A
  • A
Banques: une Française pour surveiller les banque européennes !
Partagez sur :

La BCE a proposé la nomination de la Française Danièle Nouy à la tête de son nouveau mécanisme de supervision unique européenne (MSU).

La France vient d'obtenir un poste clé au sein de la BCE. La Banque centrale européenne vient ainsi de proposer la nomination de la Française Danièle Nouy à la tête de son nouveau mécanisme de supervision unique européenne (MSU). Madame Nouy, 63 ans, qui dirige déjà l'Autorité de contrôle prudentiel (ACP) des banques françaises, était favorite sur la "short list" établie... Pour être officialisée, sa candidature doit cependant encore être approuvée par le Parlement européen, dont la commission économique a prévu d'auditionner Mme Nouy dès le 27 novembre. Pas de mauvaise surprise en vue Le mécanisme de supervision unique est la première étape vers la mise en oeuvre de l'Union bancaire européenne, qui sera aussi dotée, à terme, d'une Autorité de résolution des crises bancaires et d'un système européen de fonds de garantie des dépôts. Le Parlement européen dispose d'un droit de veto, mais selon les observateurs, Danièle Nouy devrait être protégée des mauvaise surprises par son expertise à la tête de la supervision bancaire française depuis dix ans, et par le fait qu'elle est la première femme à accéder à un tel niveau de responsabilité au sein de la BCE, qui a régulièrement été épinglée pour son machisme par le Parlement européen. Prise de fonctions en janvier 2014 ? Sauf imprévu, Danièle Nouy devrait ainsi être en mesure de prendre ses fonctions en janvier 2014, afin de pouvoir s'atteler  le plus tôt possible à deux grands chantiers : la revue de la qualité des actifs bancaires, qui devrait se dérouler de février à juin, ainsi que les nouveaux "stress tests" bancaires également prévus l'an prochain.  Le mécanisme de supervision européen doit ainsi passer en revue la manière dont les banques classent et évaluent leurs prêts et autres actifs, de manière à s'assurer que les prochains tests de résistance seront capables de déceler d'éventuels problèmes.