Ayrault relance le débat sur les 35 heures, Sapin y met fin

  • A
  • A
Ayrault relance le débat sur les 35 heures, Sapin y met fin
Partagez sur :

Pour le Premier ministre, "il n'y a pas de sujet tabou". "Il ne faut pas supprimer les 35 heures", réaffirme de son côté le ministre du Travail.

Encore un problème de communication au sein du gouvernement ? Jean-Marc Ayrault a relancé ce mardi le débat sur les 35 heures, en répondant à une question des lecteurs du journal 'Le Parisien'. "Si, demain, on revenait à 39 heures payées 39, des gens seraient peut-être ravis ?", s'est interrogé ce dernier. Réponse du Premier ministre : "développez ce point de vue, mais vous verrez qu'il fera débat". Et de poursuivre : "Mais pourquoi pas ? Il n'y a pas de sujet tabou. Je ne suis pas dogmatique. La seule chose qui me préoccupe, c'est que la France est en panne, et il faut que l'on redémarre le moteur, à fond", selon la transcription de l'interview disponible sur leparisien.fr. Les observateurs n'ont pas tardé à y voir une possible remise en cause d'une des lois les plus emblématiques de la gauche... Avant que le ministre du Travail, Michel Sapin, vienne recadrer le débat sur RTL, en expliquant qu'il ne fallait pas interpréter de façon erronée les propos du chef du gouvernement. "Ce que dit le Premier ministre c'est, si vous voulez que le débat ait lieu, il aura lieu. (...) Il ne faut pas supprimer les 35 heures (...) Il faut maintenir à 35 heures la durée légale du travail. Au delà, ce sont des heures supplémentaires", selon lui.