Aviation : Bruxelles suspend sa taxe carbone pour les compagnies non europénnes

  • A
  • A
Aviation : Bruxelles suspend sa taxe carbone pour les compagnies non europénnes
Partagez sur :

L'organe exécutif affirme qu'une solution globale sera bientôt trouvée...

La Commission européenne a proposé lundi de suspendre la taxe sur les émissions de CO2 appliquées aux compagnies aériennes, jusqu'à l'automne 2013, date de la prochaine assemblée nationale de l'Organisation de l'aviation civile. Bruxelles a-t-elle pliée sous la pression des pays opposés au projet ? Un accord international en cours "L'Union Européenne est convaincue qu'une solution globale pour traiter le problème de la réduction des émissions de gaz à effet de serre est à portée de main", explique l'organe exécutif dans un communiqué. Afin de faire preuve de bonne foi, Bruxelles a proposé "d'arrêter les pendules" pendant pratiquement un an, afin de créer "un espace de négociation", poursuit la Commission. En revanche, la règle demeure intacte pour les vols intra-Europe. En cas d'échec des négociations internationales, ce que Bruxelles estime "peu probable", la législation sur les quotas de CO2 s'appliquera de nouveau. La Chine, parmi les fervents opposants Depuis le 1er janvier 2012, la législation européenne, oblige les compagnies opérant sur le Vieux continent à payer 100 euros par tonne de carbone émise hors quotas autorisés, afin de lutter contre le réchauffement climatique. Une règle loin de faire l'unanimité... En février dernier, le gouvernement chinois a interdit à ses compagnies aériennes de participer à ce programme de réduction des émissions, réclamant alors une "solution globale". L'Inde et la Russie avaient fait de même peu de temps après, alors que les Etats-Unis ont durci le ton en juin dernier, l'administration Obama menaçant de prendre des mesures si Bruxelles ne revenait pas en arrière. Victimes de mesures punitives et restrictives, les compagnies aériennes européennes, déjà confrontées à un contexte économique morose avaient appelé les dirigeants européens à trouver une solution rapide au sein de l'Organisation de l'aviation civile...