Avec la 4G, les prix des forfaits Orange co�"teront 5 à 10 euros de plus par mois

  • A
  • A
Avec la 4G, les prix des forfaits Orange co�"teront 5 à 10 euros de plus par mois
Partagez sur :

Une hausse des tarifs qui va de pair avec la qualité du service proposé, estime l'opérateur...

Alors que la guerre des tarifs low-cost fait rage dans la téléphonie mobile depuis l'arrivée de Free mobile en 2012, les opérateurs historiques comptent beaucoup sur le déploiement de la 4G, offre à haute valeur ajoutée, pour contrebalancer les forfaits à bas coût. D'ailleurs, dans une interview accordée au journal 'Les Echos', le directeur financier d'Orange, Gervais Pellissier prévoit une refonte des tarifs. L'opérateur a annoncé lundi le déploiement de la 4G à Paris, et dans 15 autres villes à partir du mois d'avril. Une hausse comprise entre 5 et 10 euros Dans ce cadre, Orange prévoit une refonte des tarifs au printemps prochain. "Cela pourrait être 5 ou 10 euros de plus (...) Nous sommes convaincus que les clients sont prêts à payer un petit premium à partir du moment où la couverture et la qualité sont au rendez-vous", explique Gervais Pellissier, ajoutant : "il parait essentiel que les opérateurs, qui ont massivement investi dans la 4G, la commercialisent à sa juste valeur"... Les MVNO devront payer la 4G à son juste prix Les MVNO, parmi lesquels figurent Virgin Mobile, Prixtel ou NRJ Mobile, ne possèdent pas de réseau d'antennes et louent ceux d'Orange, SFR ou Bouygues Telecom. Avec l'arrivée de la 4G, les trois opérateurs s'étaient engagés auprès de l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) à leur fournir un accès au très haut débit. C'était sans compter sur la concurrence féroce qui se joue depuis sur le marché. L'Arcep a en effet constaté des délais de négociation jugés abusifs de la part des opérateurs hôtes. "Aucune barrière technique ou tarifaire ne doit être artificiellement érigée par les opérateurs de réseau au risque de désavantager les MVNO dans la dynamique de la concurrence", rappelait-elle la semaine dernière. Gervais Pellisier dit pour sa part n'avoir aucun soucis à leur donner la 4G. "Mais on ne vend pas la première classe au tarif de la deuxième classe. Ils sont les bienvenus s'ils paient le prix", fait-il valoir...