Autolib' pourra garder son nom, en faisant de la pub pour Europcar

  • A
  • A
Autolib' pourra garder son nom, en faisant de la pub pour Europcar
Partagez sur :

La mairie de Paris et Europcar ont annoncé ce mercredi avoir trouvé un accord à l'amiable...

Autolib, le service francilien de location de voitures électriques, pourra garder son nom... La mairie de Paris et Europcar ont annoncé ce mercredi avoir trouvé un accord à l'amiable, dans ce conflit qui avait été porté en justice. "Les parties se sont (...) accordées pour mettre fin à la procédure judiciaire en cours", écrivent-elles dans un communiqué conjoint, précisant que les tractations ont abouti à un partenariat commercial entre Autolib et Europcar et à un accord de coexistence de marques." Contrefaçon de la marque autoliberté C'est Europcar, filiale de la société d'investissement française Eurazeo, qui avait ouvert les hostilités, en portant plainte pour contrefaçon de sa propre marque d'autopartage, Autoliberté. La Cour d'appel de Paris lui avait donné raison début juillet, demandant à l'époque au groupe Bolloré, qui exploite le parc des Autolib', de supprimer sous 30 jours ses logos sur les véhicules et sur les bornes de recharge électrique. Echange de bons procédés Depuis, un accord a donc été trouvé à l'amiable, pour une durée de trois ans : Europcar renonce à ses poursuites et la marque Autolib' reste la propriété exclusive de la ville de Paris. En contrepartie, la mairie assurera la promotion de la société de location privée, désormais "partenaire" de la ville, via des campagnes de publicité. Autolib fera de son côté la promotion d'une offre d'autopartage d'Europcar. Cet arrangement devra être examiné le 10 décembre par le conseil de Paris.