Aurélie Filippetti tape encore sur Amazon

  • A
  • A
Aurélie Filippetti tape encore sur Amazon
Partagez sur :

"Il faut qu'ils payent leurs impôts", martèle la ministre de la Culture à propos du groupe de distribution en ligne...

Aurélie Filippetti avait déjà attaqué Amazon au mois de janvier, reprochant au distributeur en ligne d'avoir contribué à la chute des magasin Virgin en France, en profitant d'une optimisation fiscale. La ministre de la Culture lance une deuxième flèche, dans une interview accordée au 'Républicain lorrain" ce weekend. Appliquer la législation On a beaucoup de marge, et un vrai travail à faire sur l'élaboration de nouvelles règles pour les acteurs du numérique, notamment Amazon", a confié la ministre au quotidien. "Déjà, il faut qu'ils appliquent la législation qui existe, en matière fiscale, il faut qu'ils payent leurs impôts. Aujourd'hui, ils nous disent : 'Ah, mais, nous, on respecte la loi'. Sauf qu'aujourd'hui on voit bien que l'ensemble du chiffre d'affaires réalisé par Amazon sur le sol français ne correspond pas à l'impôt sur les sociétés qu'ils payent", a-t-elle rectifié, estimant qu'il versent un impôt "dérisoire". Pratiques "destructrices" "Il y a un vrai risque", a martelé Aurélie Filippetti. "Je ne cesserai jamais de m'insurger contre ces pratiques parce qu'elles sont destructrices d'emploi, destructrices de culture, destructrices de lien social, parce que faire mourir les petites librairies dans les centres-villes, c'est une catastrophe".