Audience de la "dernière chance" pour Petroplus

  • A
  • A
Audience de la "dernière chance" pour Petroplus
Partagez sur :

Le tribunal de Commerce de Rouen examine ce mardi matin, les offres de reprise du site de Petit-Couronne...

Il s'agit de l'audience de la dernière chance pour les 470 salariés de la raffinerie Petroplus, à Petit-Couronne... Le tribunal de Commerce de Rouen examine ce mardi matin, les offres de reprise du site, à savoir celles de NetOil et du libyen Murzuq Oil. En cas d'échec de cession, la justice prononcera une cessation d'activité. L'offre de Murzuq Oil pas suffisante ?  Le deux avril dernier, les administrateurs judiciaires avaient écarté deux dossiers, ceux du Luxembourgeois GTSA et du Hongkongais Oceanmed Seasky System Limited. Les syndicats demandent pourtant que ces offres soient également prises en compte. D'après 'France 3 Haute-Normandie', le libyen Murzuq Oil serait "ressorti de son audition assez agacé par les questions du président du tribunal sur ses partenaires financiers". "Les 500 millions d'euros que nous apportons ne sont pas suffisants", aurait également déclaré le représentant du groupe, d'après les propos rapportés par 'France Bleu'. De leur côté les syndicats se disent favorables à une cession, mais pas à n'importe quel prix. "Dès lors que la cession est pérenne, nous la soutiendrons", a assuré le syndicaliste CGT Nicolas Vincent, toujours d'après les propos rapportés par 'France Bleu'.