"Aucun plan social en préparation à la Fnac", assure la direction

  • A
  • A
"Aucun plan social en préparation à la Fnac", assure la direction
Partagez sur :

600 postes seraient en danger, d'après des informations de presse...

"Il n'y a absolument aucun plan social en préparation à la Fnac, à Paris comme ailleurs", a indiqué ce lundi à Reuters une porte-parole de l'enseigne de distribution de produits culturels. Une déclaration en réponse à des informations de presse : selon 'Le Parisien', 600 postes seraient en danger, alors que le groupe fera son arrivée à la Bourse de Paris jeudi. "La direction table sur la suppression de 600 postes supplémentaires dans les mois à venir", a confié une source interne à l'entreprise au 'Parisien'. "Ce plan, le troisième en cinq ans, frapperait donc près de 7% des effectifs français de 'l'agitateur d'idées', dont les pertes, l'an dernier, se sont chiffrées à près de 142 millions d'euros", écrit le quotidien. "Gestion prévisionnelle de l'emploi" Deux plans seraient en préparation, baptisés Mars et Phoenix : "Le premier toucherait 289 disquaires français dont la Fnac souhaite se séparer. De même ampleur, le second frapperait tous les métiers (caissiers, libraires, techniciens etc.) mais serait limité aux magasins situés dans la capitale intra-muros (dix actuellement)", avance 'Le Parisien'. "Des discussions sont actuellement en cours avec les syndicats", a indiqué la porte-parole de la Fnac à Reuters, indiquant qu'elles "s'inscrivent dans le cadre d'un programme de gestion prévisionnelle de l'emploi". Ce programme concernerait le reclassement d'environ 300 disquaires dans d'autres rayons du groupe.