Athènes et Berlin veulent rassurer les marchés

  • A
  • A
Athènes et Berlin veulent rassurer les marchés
Partagez sur :

Angela MErkel et Georges Papandréou se sont rencontrés ce mardi...

Rassurer les marchés à tout prix... C'est ce que la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre grec George Papandréou ont tenté de faire une nouvelle fois lors d'une rencontre qui s'est tenue ce matin.... "L'Allemagne apportera toute l'aide souhaitée, afin que la Grèce puisse retrouver la confiance", a promis Angela Merkel devant des chefs d'entreprise. De son côté George Papandréou a répété qu'Athènes tiendrait ses engagements prévus dans le cadre d'un plan de sauvetage. Une mission de la "troïka" composée de l'Union européenne, de la BCE et du Fonds monétaire international doit retourner dans les prochains jours à Athènes pour décider du versement ou non de la prochaine tranche d'aide du plan décidé en mai 2010. Dans le même temps, la chambre basse du parlement allemand doit voter jeudi la réforme du Fonds européen de stabilité financière (FESF). Pour mémoire, la réforme qui doit être ratifiée par les parlements nationaux, prévoit d'augmenter les ressources du FESF à 440 milliards d'euros. Un montant déjà jugé insuffisant pour bon nombre d'experts. Elle prévoit aussi des emprunts sur le marché secondaire.