Asie : les places financières hésitent et doutent...

  • A
  • A
Asie : les places financières hésitent et doutent...
Partagez sur :

Les nouveaux signes de ralentissement économique se multiplient...

La prudence domine une fois de plus en Asie ce mardi matin, après de nouveaux signes de ralentissement économique en Asie et en Allemagne... A Tokyo, l'indice Nikkei cède 0,25% en fin de la séance, tandis que Hong Kong fléchit aussi de 0,10%, le Shanghai Composite recule de 0,3%, et Taiwan comme Séoul lâchent environ 0,4%. Pour sa part, Sydney baisse de 0,4%, mais Singapour gagne 0,2% et la Bourse de Bombay (indice BSE Sensex) est proche de l'équilibre (-0,05%) en début de séance. L'euro en repli, Christine Lagarde inquiète Sur le marché des changes, l'Euro repart en baisse à 1,2905$ (-0,2%), dans le sillage de nouvelles tensions en Europe... Hier, la confiance des chefs d'entreprises allemands (indice Ifo) a chuté de manière inattendue et par ailleurs, les situations de la Grèce et de l'Espagne restent préoccupantes, de même que l'impasse franco-allemande concernant le calendrier de l'union bancaire européenne. Hier soir, la directrice du FMI Christine Lagarde s'est dit à son tour inquiète du sort de la Grèce, et elle a incité les dirigeants européens à agir rapidement pour mettre en oeuvre leur plan de sauvetage global de la zone Euro... Mme Lagarde se rendra mercredi à Berlin pour un entretien à huis clos avec la chancelière allemande Angela Merkel. Samedi dernier, un sommet franco-allemand entre Angela Merkel et François Hollande n'avait pas permis d'aplanir les divergences, notamment concernant le rythme de l'union bancaire européenne et la nécessité d'apporter une aide à l'Espagne... S&P abaisse les prévisions de croissance de l'Asie Conséquence de la crise en Europe, la situation économique de l'Asie se dégrade également... Standard & Poor's vient ainsi de revoir en baisse ses prévisions de croissance pour la zone Asie-Pacifique. En Chine, S&P prévoit désormais 7,5% (qui est aussi l'objectif des autorités chinoises) contre 8% auparavant pour 2012. Au Japon, la prévision de croissance du PIB est ramenée de 2,5% à 2% (contre 2,4% attendus par le FMI), en Corée du Sud, elle passe de 3% à 2,5%, à Singapour de 2,5% à 2,1% et à Taïwan, elle tombe de 2,5% à 1,9%.