Asie : les marchés toujours bien orientés après le sommet européen

  • A
  • A
Asie : les marchés toujours bien orientés après le sommet européen
Partagez sur :

Ils prolongent leur rebond...

Après leur forte progression de vendredi, dans la foulée du sommet de Bruxelles qui a permis de faire retomber la pression sur les taux et les indices boursiers, les places asiatiques restent encore bien orientées ce lundi matin, mais dans des proportions nettement plus modestes. Tokyo gagne 0,35%, Séoul monte de 0,25%, suivi de Shahghai qui s'adjuge 0,1%. Les avancées sont un peu plus nettes malgré tout à Singapour (+0,7%) et Jakarta qui gagne 1% alors que Sydney prend 0,9%... Dans la foulée des gains de 4 à 6% notés en moyenne en Europe vendredi (excepté à Londres), Wall Street avait aussi fini sa course en forte hausse vendredi soir. Le DJIA s'est ainsi adjugé 2,20% à 12.880 pts, le Nasdaq a grimpé de 3% tout rond à 2.935 pts et le S&P500 a rebondi de 2,49% à 1.362 pts. Sur l'ensemble de la semaine écoulée, le DJIA a repris 1,9% avec le Nasdaq (+1,4%) et le S&P500 (+2%). Rappelons que pour obtenir des mesures d'urgence en faveur de leurs deux pays étranglés par la hausse des taux, les Premiers ministres italien Mario Monti et espagnol Mariano Rajoy ont organisé un véritable coup de force dans le cadre du sommet de Bruxelles dans la nuit de jeudi à vendredi, allant jusqu'à menacer de ne pas entériner le Pacte de croissance de 120 MdsE... Un compromis a donc finalement été trouvé. L'accord a traduit d'importantes concessions de la part de la chancelière allemande, qui s'était opposée jusqu'ici à toute action de court terme contre la crise de l'Euro. Mme Merkel a finalement accepté que les conditions d'aide aux banques espagnoles soient assouplies et que le fonds de secours européen (MESF) puisse recapitaliser directement les banques en difficulté, sous l'égide d'un futur superviseur bancaire européen. Même l'hypothèse d'achats d'obligations d'Etat par le MESF semblait à nouveau à l'ordre du jour, M. Van Rompuy se prononçant pour que le fonds puisse "intervenir pour rassurer les marchés"... Le tout en attendant un nouveau geste de baisse des taux de la banque centrale européenne dès cette semaine. L'euro qui était remonté de concert avec les indices boursiers vendredi se cale en attendant sur les 1,26/$ entre banques ce lundi matin. A Pékin, l'activité manufacturière en Chine a été publiée de nouveau en baisse au mois de juin, plombée par les commandes à l'exportation revenues à leur plus bas niveau depuis plus de trois ans, selon la version définitive de l'indice PMI calculé par la banque HSBC. L'indice ressort à 48,2 en données ajustées des variations saisonnières, soit son niveau plancher depuis novembre 2011.