Asie : les marchés sans réaction après les annonces de la BoJ

  • A
  • A
Asie : les marchés sans réaction après les annonces de la BoJ
Partagez sur :

L'assouplissement monétaire annoncé par la Banque centrale du Japon était attendu...

Largement anticipées, les annonces d'assouplissement monétaire de la Banque du Japon ont laissé les marchés asiatiques plutôt indifférents ce mardi matin... A Tokyo, l'indice Nikkei a initialement hésité entre le vert et le rouge pour terminer en repli de 0,35% à 10.710 pts à la clôture. De son côté, l'indice Hang Seng gagne 0,2% à Hong Kong, tandis que le Shanghai Composite cède 0,3%, Taiwan progresse de 0,4% et Séoul avance de 0,5%. Enfin, Sydney est stable (+0,03%), tandis que Singapour et Bombay (indice BSE Sensex) grappillent 0,1%. Le gouvernement va assouplir le Yen La Banque du Japon a donc annoncé ce matin son intention de procéder à des achats d'actifs illimités dans le temps, à compter du 1er janvier 2014, date à laquelle son programme d'achats actuel arrivera à échéance. La banque centrale a aussi relevé son objectif d'inflation à 2% contre 1%, comme l'y incitait le nouveau gouvernement de droite mené par Shinzo Abe. Celui-ci s'est engagé à affaiblir le Yen et à lutter contre la déflation chronique qui plombe l'économie japonaise depuis plus de deux décennies. Des résultats concrets attendus Ce matin, le Yen a réagi dans un premier temps à la baisse (-0,3%), mais il s'est rapidement redressé pour grimper de 0,5% à 89,10 Yens/$... Après lecture attentive du communiqué de la BoJ, certains cambistes ont soldé leurs positions baissières en raison de la nature progressive des mesures envisagées (fin du programme actuel, puis prolongation à partir de 2014). Le Yen avait bondi de 4,5% depuis un mois et l'indice Nikkei avait flambé de plus de 20% en deux mois dans l'espoir de ces annonces. Des prises de bénéfices étaient donc prévisibles, d'autant que s'ouvre désormais une autre étape pour le Japon : le gouvernement et la BoJ devront désormais démontrer que leur politique de relance aboutit à des résultats concrets... Les précédentes tentatives similaires de lutte contre la déflation menées dans les années 1990 s'étaient en effet soldées par des échecs sur le long terme, le Japon n'ayant pas connu de croissance économique durable depuis plus de 20 ans.