Asie : les marchés clôturent en ordre dispersé

  • A
  • A
Asie : les marchés clôturent en ordre dispersé
Partagez sur :

La séance a été rythmée par de nombreuses publications...

Les marchés asiatiques évoluent en ordre dispersé ce jeudi matin, au lendemain du maintien par la Réserve fédérale américaine de politique monétaire ultra-accommodante, à l'approche de l'élection présidentielle du 6 novembre aux Etats-Unis. A Tokyo, l'indice Nikkei s'affiche en hausse de 0,9% peu avant la clôture, tandis que Hong Kong cède 0,1%, le Shanghai Composite recule de 0,3% et Taiwan cède 0,7%. A la hausse, Séoul gagne 0,5%, Sydney prend 0,1%, tandis que Singapour et Bombay (indice BSE Sensex) avancent d'environ 0,3%. Hier soir, Wall Street a fini sur une note faible (-0,2% pour le Dow Jones et -0,3% pour le Nasdaq). En Asie, la séance du jour est encore rythmée par les résultats d'entreprises... A Tokyo, Sharp perd 3,5%, à la suite d'un article du 'Nikkei' évoquant une perte de 400 Mds de Yens (5 Mds$) au premier semestre de l'exercice en cours... De son côté, Yahoo Japon redonne 4,5% malgré une hausse de 11,8% de son bénéfice net trimestriel (juillet-septembre), les investisseurs étant tentés de vendre la nouvelle, après un récent rebond du titre. Résultats d'entreprises en cascade L'action de l'opérateur télécoms japonais KDDI regagne 5,5% malgré la publication, hier, de résultats trimestriels moins bons que prévu. Ce matin, le titre profite de l'annonce d'un projet de fusion des branches télévision par câble de KDDI et de Sumitomo Corp, qui gagne de son côté 1,4% en Bourse. En hausse, Hyundai Motors rebondit de 4% à Séoul après avoir publié un bénéfice supérieur aux attentes au 3ème trimestre, grâce à des ventes solides en Chine. Le groupe sud-coréen a profité du report des clients chinois ayant boycotté les voitures japonaises en raison de la querelle territoriale qui sévit entre Pékin et Tokyo... Toujours à Séoul, le titre SK Hynix grimpe de 1,2% après avoir publié des résultats meilleurs que prévu au 3ème trimestre. Enfin, le groupe de matériaux de construction australien James Hardie prend 1,1% à Sydney, après la publication d'une hausse de 5,7% des ventes de logements neufs en septembre aux Etats-Unis, où le groupe réalise les deux-tiers de ses ventes.