Asie : les marchés chutent avec l'Europe

  • A
  • A
Asie : les marchés chutent avec l'Europe
Partagez sur :

La situation financière est de plus en plus tendue en Espagne après le vendredi noir vécu par Madrid en fin de semaine dernière...

Sur les marchés en Asie, la semaine démarre en forte baisse, dans le sillage des inquiétudes en provenance d'Europe et d'Espagne en particulier où la situation financière est de plus en plus tendue après le vendredi noir vécu par Madrid en fin de semaine dernière avec une envolée des taux longs à plus de 7% et un effondrement de la Bourse de 6%. Les régions espagnoles appellent à l'aide les unes après les autres, à commencer par la plus endettée, celle de Valence. La Communauté de Murcie s'annonce aussi comme étant la deuxième région à demander une aide au gouvernement central. Rappelons que Madrid a mis en place un fonds de 18 milliards d'euros pour venir en aide aux finances de ces collectivités locales, mais qui pourrait s'avérer rapidement insuffisant devant l'ampleur des dégâts... Parmi les autres régions qui devraient appeler rapidement à l'aide figure la Catalogne, Castille-La Manche, l'Andalousie, les Baléares, ou encore les Iles Canaries... Par ailleurs, en Grèce, la Banque centrale européenne a indiqué qu'elle allait cesser d'accepter les obligations d'Etat grecques et d'autres actifs garantis par Athènes comme collatéral à compter du 25 juillet. La BCE a précisé que la situation serait réexaminée après l'inspection conjointe qu'elle doit réaliser la semaine prochaine avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international dans le pays. Ce matin dans la zone Asie-Pacifique, la tendance est très rouge, avec Hong Kong qui perd 2,6%, Séoul chute de 2,2%, Sydney cède 1,6%, Tokyo abandonne 1,3% avec Jakarta. Shanghai recule de 1,1% et Singapour de 1%. L'euro baisse aussi de nouveau sur les 1,21/$ entre banques... Wall Street, qui venait de s'offrir trois séances consécutives de rebond malgré des statistiques économiques assez ternes outre-Atlantique, avait aussi lourdement consolidé vendredi avec l'Europe. Depuis mardi dernier, la cote américaine avait connu une embellie, aidée par des comptes trimestriels d'assez bonne facture des entreprises cotées. Les espoirs de nouveaux assouplissements monétaires quantitatifs de la Fed avaient également favorablement influé sur Wall Street. La séance de vendredi a donc été placée sous le signe des prises de bénéfices appuyées. Le DJIA a perdu 0,93% à 12.822 pts, le Nasdaq a abandonné 1,37% à 2.925 pts, et le S&P500 a reculé de 1,01% à 1.362 pts.