Asie : le rebond se prolonge

  • A
  • A
Asie : le rebond se prolonge
Partagez sur :

Le rebond se prolonge sur la lancée de la fin de semaine dernière dans l'espoir d'une solution à la crise financière en Europe...

Les marchés asiatiques remontent encore ce lundi matin sur la lancée de la fin de semaine dernière dans l'espoir d'une solution à la crise financière en Europe dans la foulée des déclarations de Mario Draghi. Tokyo prend 0,3% avec Jakarta, Séoul gagne 0,8% avec Sydney, Singapour +0,9% alors que Hong Kong grimpe de 1,4%. "Il n'y a plus de temps à perdre" "Il n'y a plus de temps à perdre" pour l'Espagne et la zone euro est prête à agir avec la Banque centrale européenne a confirmé au Figaro du jour Jean-Claude Juncker : "Les taux se calment depuis que le président de la BCE a dit, sagement, que tout sera fait pour préserver l'euro... Pour ce qui est d'agir, nous déciderons à l'examen des marchés d'ici à quelques jours. Il n'y a plus de temps à perdre", a expliqué le président de l'Eurogroupe. "Je n'ai aucun doute que les décisions prises au sommet européen du 29 juin dernier seront appliquées. Nous sommes arrivés à un point crucial, mais il reste à préciser le rythme et la mesure. Nous agirons ensemble avec la BCE, sans toucher à son indépendance. Quand je dis 'nous', il s'agit du fonds de sauvetage FESF, c'est-à-dire des 17 gouvernements... Je ne veux pas aiguiser l'appétit des marchés, mais comme l'a dit Mario Draghi, cela se traduira par des résultats", a ajouté le président de l'Eurogroupe qui n'épargne pas les financiers au passage, Jean-Claude Juncker regrettant "la dictature de la courte vue" des marchés qui "se trompent lourdement", tout en égratignant aussi l'Allemagne, qu'il accuse de "faire de la politique intérieure sur le dos de l'euro". "La zone euro n'est-elle plus qu'une succursale de la République fédérale ?" s'interroge encore J-C Juncker. Projet d'aide pour Madrid Vendredi soir, Après avoir déjà nettement progressé jeudi dans le sillage des places européennes, Wall Street a aussi poursuivi sa remontée, en s'offrant un nouveau rebond. Le DJIA a fini en hausse de 1,46% à 13.075 pts, ce qui correspond à la première clôture de l'indice au-dessus des 13.000 pts depuis le mois de mai, le Nasdaq a gagné 2,24% à 2.958 pts, et le S&P500 a progressé de 1,91% à 1.385 pts. Selon plusieurs sources, un projet d'aides de 300 milliards d'euros à destination de Madrid a été étudié en fin de semaine dernière sous la pression de la montée des taux d'intérêt espagnols qui rend intenable le refinancement du pays. Mario Draghi, s'est dit "prêt à tout" pour faire front et préserver l'Euro, ce qui passerait par de nouvelles mesures non conventionnelles que pourrait mettre en oeuvre la BCE pour soutenir les pays en difficulté. La piste d'une licence bancaire pour le futur MES revient ainsi sur le tapis depuis plusieurs jours, même si l'Allemagne ne veut toujours pas entendre parler de ce scénario... Demain mardi, la rencontre prévue entre François Hollande et Mario Monti sera suivie de près à Paris dans ce contexte particulier en attendant la réunion de la BCE jeudi.