Areva ne compte pas supprimer d'emplois en France, répète François Baroin

  • A
  • A
Areva ne compte pas supprimer d'emplois en France, répète François Baroin
Partagez sur :

Le ministre de l'Economie s'est engagé sur ce point après sa rencontre avec le patron du groupe nucléaire ce mardi

Il n'y aura pas de suppression de postes chez Areva en France. Après sa rencontre avec le patron du groupe nucléaire ce mardi, François Baroin a assuré que le plan stratégique n'entraînerait "aucune suppression de postes, aucun plan de départs volontaires, aucun impact sur les sites français". D'après le ministre de l'Economie, cet engagement a été donné par Luc Oursel lors de cet entretien. Le gouvernement écartait jusqu'à présent des suppressions d'emplois, mais pas d'éventuels départs volontaires ou suppressions de postes par non remplacement de départs. Le Ministre de l'Economie avait programmé cet entretien dans l'après-midi pour faire le point sur les "informations présentées comme les hypothèses du plan en cours d'élaboration" par le groupe. L'agence AFP indiquait en effet hier soir qu'Areva envisageait de supprimer entre 2.700 et 2.900 emplois, dont 1.000 à 1.200 en France. Le groupe avait alors démenti cette information... Et le gouvernement avait réagi dans la foulée, toujours par la voix de François Baroin. "L'Etat n'acceptera pas que les ajustements économiques, les plans stratégiques d'une entreprise où l'Etat se trouve en position d'actionnaire se fasse au détriment de l'emploi", avait déclaré ce matin le ministre sur le plateau de France 2.