ArcelorMittal : François Hollande revient à Florange

  • A
  • A
ArcelorMittal : François Hollande revient à Florange
Partagez sur :

Le chef de l'Etat a été accueilli dans un climat de tensions...

Retour sous les sifflets pour François Hollande à Florange... Revenu ce jeudi chez sur le site d'ArcelorMittal pour honorer une promesse faite durant la campagne de l'élection présidentielle aux sidérurgistes, le président de la République a été hué par certains manifestants de la CGT et du Front de gauche. Climat de tensions "Hollande comme Sarkozy, le président des patrons", pouvait-on lire sur l'une des pancartes des militants de la CGT, rapporte l'agence de presse Reuters. L'arrivée d'Edouard Martin, délégué CFDT et figure emblématique de la lutte pour le maintien des hauts-fourneaux, a également été saluée par des sifflets et aux cris de "vendu" et de "bouffon". Cet accueil témoigne de la fracture syndicale consécutive à l'accord signé le 30 novembre 2012 entre le gouvernement et ArcelorMittal, accord qui entérinait l'arrêt des hauts-fourneaux et la disparition de 629 emplois, sans licenciement, avec la promesse d'un investissement de 180 millions d'euros sur cinq ans. La CFDT et la CFE-CGC avaient finalement accepté de participer au comité de suivi mis en place pour en vérifier sa mise en oeuvre, tandis que la CGT et FO l'ont rejeté. "Pas d'abandon" Sur le front de l'emploi, François Hollande a d'ailleus rappelé qu'il ferait en sorte qu'il n'y ait aucun licenciement. "Je viendrai chaque année, ici à Florange, pour veiller au respect des engagements qui ont été pris", a-t-il promis. Il a par ailleurs annoncé la création d'une plateforme publique de recherche et de développement industriel pour la sidérurgie lorraine.