ArcelorMittal affirme que le projet Ulcos n'est pas abandonné "à long terme"

  • A
  • A
ArcelorMittal affirme que le projet Ulcos n'est pas abandonné "à long terme"
Partagez sur :

La Commission européenne a annoncé ce jeudi que le groupe se retirait du projet de stockage du CO2 sur le site sidérurgique...

Encore un rebondissement dans le feuilleton Florange... La Commission européenne a annoncé ce jeudi que le groupe ArcelorMittal se retirait du projet Ulcos de stockage du CO2 sur le site sidérurgique. Il explique, dans un courrier adressé à Bruxelles, abandonner en raison de "difficultés techniques". "En parfaite cohérence" Le géant mondial de l'acier a immédiatement réagi : "Ce qui a été annoncé par la Commission européenne est en parfaite cohérence avec ce qui figure dans l'accord signé avec le gouvernement français", souligne ArcelorMittal dans un communiqué, ce que confirme le gouvernement français. "Cela ne signifie en aucun cas l'abandon du projet Ulcos. Cela signifie qu'aujourd'hui, dans l'état actuel des recherches, étant donné les difficultés techniques rencontrées, le projet Ulcos remis dans le cadre de l'appel d'offre NER 300 - phase 1 - ne peut être mis en place", ajoute ce texte. "Réelles difficultés technologiques" ArceloMittal réitère "sa volonté de poursuivre le projet de recherche et de validation technologique en s'appuyant notamment sur l'expertise et le savoir-faire de son centre de recherche de Maizières-lès-Metz", près de Florange. Mais pour les syndicats, qui attendaient beaucoup du projet Ulcos pour pérenniser l'activité sur le site, c'est la douche froide. Du côté de Matignon, on indique que "la première conception de ce projet rencontre de réelles difficultés technologiques, mais nous avons obtenu d'ArcelorMittal qu'il ne soit pas abandonné", d'après 'Le Républicain Lorrain'. Selon le quotidien, "des études vont être immédiatement engagées pour surmonter (les) impasses techniques". Toujours d'après Matignon, "l'Etat croit à ce projet et s'engagera fermement dans un projet visant à réaliser un démonstrateur industriel à Florange et dans le financement des études nécessaires"...