Après une année 2012 difficile, ArcelorMittal entrevoit une légère amélioration pour 2013

  • A
  • A
Après une année 2012 difficile, ArcelorMittal entrevoit une légère amélioration pour 2013
Partagez sur :

Le sidérurgiste a enregistré une perte nette de 3,73 milliards de dollars en 2012

Plombé par la baisse de la demande d'acier et le ralentissement de la croissance en Chine, le sidérurgiste ArcelorMittal a enregistré une perte nette de 3,73 milliards de dollars en 2012. Elle résulte en grande partie d'une dépréciation de 4,3 milliards de dollars inscrite au quatrième trimestre sur ses activités européennes, et d'une autre de 1,3 milliard de dollars pour des sites fermés ou mis au chômage technique... Le groupe entrevoit cependant une légère amélioration pour cette année. Fort recul de la demande en Europe Sur le Vieux continent, la demande a fortement reculé, à -8,8% , poussant la direction a annoncé une série de réduction de ses capacités. Fin janvier, elle a indiqué son intention de fermer une cokerie et six lignes de production sur son site de Liège, en Belgique, une décision qui affectera 1.300 salariés. "La demande est insuffisante pour soutenir le fonctionnement de ces installations et aucune amélioration n'est attendue sur le moyen terme", avait alors expliqué la direction. En France, ArcelorMittal voulait également fermer deux hauts-fourneaux à Florange, mais un compromis a été trouvé entre les syndicats et la direction. Amélioration en vue pour 2013 ? Cette année, la consommation mondiale d'acier devrait progresser de 3%, selon les prévisions d'ArcelorMittal, après +2% en 2012, avec de fortes disparités selon les régions du monde. Elle diminuera de 1% dans l'Union européenne mais progressera de 4% aux Etats-Unis et de 3% en Chine, après une hausse de 2% en 2012 dans ce pays. La croissance serait plus nourrie au Brésil, de 5% cette année après 1% l'an passé. D'ailleurs, si le groupe a fermé plusieurs sites, il a aussi redémarré un haut-fourneau sur le site de Dunkerque, dans le Nord, "afin de répondre à une légère augmentation de la demande chez ses clients". Enfin, concernant les livraisons de minerai de fer, elles devraient augmenter de 20% cette année pour ArcelorMittal, dopées par l'accélération de la production au Canada.