Après un troisième trimestre décevant, ING va supprimer 2.700 emplois

  • A
  • A
Après un troisième trimestre décevant, ING va supprimer 2.700 emplois
Partagez sur :

"Nous devons redoubler d'efforts pour réduire les dépenses au sein du Groupe", a déclaré le président du groupe néerlandais de services financiers...

ING, le groupe néerlandais de services financiers a publié au troisième trimestre un bénéfice imposable courant de 1,063 milliard d'euros alors que les analystes attendaient en moyenne 1,249 milliard. Des résultats inférieurs aux attentes qui vont entraîner 2.700 suppressions de postes aux Pays-Bas. "Le troisième trimestre a été marqué par une nette détérioration des marchés boursiers et obligataires du fait du ralentissement de la croissance économique mondiale et de l'aggravation de la crise de la dette souveraine en Europe", fait remarquer Jan Hommen, président d'ING. "Nous devons redoubler d'efforts pour réduire les dépenses au sein du Groupe (...) en diminuant les frais généraux et en améliorant notre efficacité grâce à l'excellence opérationnelle. Mesures qui entraîneront des licenciements", ajoute-t-il dans un communiqué.