Apple sous haute surveillance après le départ de Steve Jobs

  • A
  • A
Apple sous haute surveillance après le départ de Steve Jobs
Partagez sur :

Information choc de la nuit !...

L'action Apple va-t-elle chuter après le départ surprise de Steve Jobs ? Si le titre a décroché de près de 5% en données après Bourse cette nuit, beaucoup de questions restent posées ce matin... Tout d'abord il faut souligner que le groupe s'est préparé à une succession imposée par l'état de santé fragile de son fondateur. En début d'année d'ailleurs, le titre avait réagi dans une proportion plus importante encore, lorsque Steve Jobs avait pris du recul... Plusieurs fois dans le passé, le désormais ancien CEO d'Apple n'avait plus été en mesure de tenir les rênes de l'entreprise en raison de son traitement contre le cancer, les périodes de transition ayant été pilotées sans trop de heurts. Le dernier intérim en date avait d'ailleurs été assuré par Tim Cook, celui-là même que Steve Jobs a recommandé au Board de nommer CEO, ce qui vient d'être acté par la firme de Cupertino. Depuis lors, les analystes s'accordaient alors à penser que la succession de Steve Jobs était assurée, en soulignant toutefois que la vision et l'exécution managériale de Steve Jobs avait été d'une aide précieuse pour Apple et que... en cas de départ, la nouvelle ne serait forcément pas appréciée. Steve Jobs restera toutefois Président du Conseil, de sorte qu'il sera toujours un observateur plus qu'attentif à la poursuite des développements du groupe, initiés il y a 35 ans. Ironie de l'histoire, son départ intervient quelques jours à peine après que Apple soit devenue la plus grosse capitalisation boursière américaine devant Exxon...