Apple pique du nez après ses comptes

  • A
  • A
Apple pique du nez après ses comptes
Partagez sur :

Le groupe a manqué le consensus de place pour la première fois depuis 30 trimestres !

Apple, jusqu'ici première capitalisation au monde, vient de manquer le consensus de place pour la première fois depuis 30 trimestres à Wall Street ! Ainsi, sur le 4ème trimestre fiscal 2011 clos fin septembre, le groupe de Cupertino connu pour "atomiser" d'ordinaire les prévisions des brokers, n'a dévoilé que 6,62 Mds$ de bénéfice et 7,05$ de bpa, contre environ 7,28$ de consensus... Les revenus sont ressortis à 28,27 Mds$, ici encore nettement inférieurs au consensus de marché qui tablait sur 29,45 Mds$. Ces résultats restent toutefois en vive hausse en comparaison de l'an dernier. Apple avait réalisé, en 2010, sur la même période, des revenus de 20,34 Mds$ et 4,31 Mds$ de bénéfice, pour 4,64$ de bpa dilué. La marge brute trimestrielle s'est établie à 40,3%, contre 36,9% un an plus tôt. Les ventes internationales ont compté pour 63% du total. La grosse déception provient surtout des iPhones, dont "seulement" 17,1 millions ont été écoulés, alors que certains spécialistes envisageaient jusqu'à 22 millions d'unités ! Cela représente tout de même 21% de croissance unitaire en glissement annuel. Apple a vendu 11,1 millions d'iPads, en augmentation de 166%. 4,89 millions de Macs ont été commercialisés, en hausse de 26%. Enfin, le Groupe à la pomme a vendu 6,62 millions d'iPods, en repli de 27%. Tim Cook, le nouveau CEO du Groupe, s'est réjoui de cette "très forte fin d'année", et a souligné les revenus annuels de 108 Mds$ et le bénéfice net de 26 Mds$. Cook a rappelé également "l'extraordinaire réponse des clients à l'iPhone 4S". La génération de cash a été au global de 5,4 Mds$ sur le trimestre... Sur le 1er trimestre fiscal 2012, le Groupe prévoit des revenus de 37 Mds$ et un bénéfice dilué par action de 9,3$ environ. Pour une fois, Apple dépasse de ce point de vue le consensus, qui était de 36,6 Mds$ et moins de 9$ par titre. Le titre sanctionne surtout le manquement au consensus trimestriel, dévissant de plus de 6% en post-séance à Wall Street, de retour vers les 390$.