Apple dévoile son iPad Air et relooke son iPad Mini

  • A
  • A
Apple dévoile son iPad Air et relooke son iPad Mini
Partagez sur :

Avec cette nouvelle offensive sur le front des tablettes, la marque à la pomme entend reprendre la main dans un secteur où elle est confrontée à une concurrence de plus en plus vive de Microsoft, Nokia et Amazon...

Comme l'anticipaient la plupart des observateurs, Apple a bien dévoilé hier de nouvelles tablettes lors de sa présentation à la presse. Le directeur général du groupe technologique américain Tim Cook a donné le ton, en indiquant qu'au début du mois, le groupe avait vendu son 170 millionième iPad. "Maintenant, tout le monde veut proposer sa propre tablette, même ceux qui doutaient au départ", a raillé Cook, ajoutant que 475 milliers d'applications pour tablettes étaient actuellement disponibles sur App Store. Deux couleurs Pour commencer, le groupe à la pomme a donc choisi de présenter l'iPad Air, plus fin mais assez semblable à l'iPad mini. L'iPad Air utilise des "puces" A7, lancées le mois dernier avec l'iPhone 5S, et huit fois plus rapides que la "puce" originale de l'iPad. Schiller souligne l'incroyable rapidité de ce nouvel iPad. Ce nouvel outil sera proposé en argenté/blanc, et gris/noir. Les prix démarreront à 499$, tandis que l'iPad 2 reste à 399$. L'iPad Air sera livré à partir du 1er novembre. Apple a dévoilé par ailleurs un nouvel iPad Mini disposant d'un affichage rétinien et des mêmes "puces" A7. Les couleurs proposées sont comparables à celles de l'iPad Air. Le prix de départ est de 399$, pour une disponibilité attendue en novembre. Le prix des anciens iPads mini est réduit de son côté à 299$. "Pas être plus fiers" "Nous ne pouvions pas être plus fiers des nouveaux iPads", a lancé ensuite Cook, selon lequel il s'agit du genre d'innovation qu'Apple "est le seul à pouvoir délivrer". Cette mise à jour doit permettre à Apple de rester positionné dans un marché très porteur : selon les dernières projections du cabinet Gartner, les ventes de tablettes, surtout en petit format, vont encore progresser l'an prochain. Il devrait s'en vendre autour de 263 millions d'unités. Avec cette nouvelle offensive sur le front des tablettes, la marque à la pomme entend reprendre la main dans un secteur où elle est confrontée à une concurrence de plus en plus vive de Microsoft, Nokia et Amazon qui occupent des parts de marché de plus en plus importantes.