Apple devant la justice pour entente sur le prix des ebooks

  • A
  • A
Apple devant la justice pour entente sur le prix des ebooks
Partagez sur :

Le groupe est soupçonné de s'être concerté avec cinq éditeurs pour relever les prix de vente des livres en ligne...

Déjà empêtré dans des démêlées fiscales avec Washington, Apple devra répondre à partir de ce lundi d'accusations d'entente illicite sur les prix des livres électroniques. Le Département de la Justice accuse ainsi Apple de s'être concerté avec cinq éditeurs pour relever les prix de vente des livres en ligne dans les mois qui ont précédé le lancement de la tablette iPad en 2010. Selon l'accusation, les éditeurs ont profité de l'occasion pour relever leurs prix, qu'ils avaient été obligés de baisser face à la concurrence en ligne d'Amazon.com. Le procès commence aujourd'hui à New York, résultant d'une plainte déposé en avril 2012, et devrait durer environ trois semaines. "Rien fait de mal" Apple fait aussi face à une enquête du même type en Europe, mais a préféré négocier avec la Commission européenne un accord à l'amiable, alors qu'aux Etats-Unis, le groupe a décidé d'aller jusqu'au procès, estimant n'avoir rien à se reprocher. Son directeur général, Tim Cook, a estimé la semaine dernière que la firme de Cupertino n'avait "rien fait de mal" et voulait "défendre une position de principe" face à des accusations jugées "bizarres". Le groupe à la pomme se retrouve toutefois en mauvaise posture, estiment les experts judiciaires, dans la mesure où les 5 éditeurs incriminés en même temps que lui ne seront pas sur le banc des accusés. HarperCollins (News Corp), Hachette (Lagardère) Simon & Schuster (CBS Corp), Penguin Group USA (Pearson) et Macmillan (Georg von Holtzbrinck) ont ainsi préféré opter pour un accord à l'amiable avec le gouvernement, et ont mis fin à leurs accords de distribution passés en 2010 avec Apple.