Angela Merkel ne veut pas d'une renégociation du pacte budgétaire

  • A
  • A
Angela Merkel ne veut pas d'une renégociation du pacte budgétaire
Partagez sur :

Quant à la croissance, "cela fait longtemps qu'elle est le deuxième pilier de notre politique à côté de finances publiques saines", explique la chancelière...

Pas de renégociation du traité européen au menu d'Angela Merkel. François Hollande, le favori des sondages pour la présidentielle en France, a fait de cet élément une des priorités de son programme, afin d'y ajouter un volet consacré à la croissance et à l'emploi. Il a même prévenu mercredi, qu'il comptait avoir, s'il était élu, une "discussion ferme et amicale avec Madame Merkel" sur le sujet. Mais la chancelière allemande explique ce vendredi aux médias allemands que "ce pacte a été négocié, signé par 25 chefs de gouvernement et a déjà été ratifié par le Portugal et la Grèce". "Il n'est pas renégociable", martèle la chancelière, dans un entretien au groupe de presse régional allemand WAZ, repris par l'agence Reuters. Quant à la croissance, "cela fait longtemps qu'elle est le deuxième pilier de notre politique à côté de finances publiques saines". Les propos du président de la Banque centrale européenne en faveur d'un "pacte de croissance" pour la zone euro ont trouvé un écho chez plusieurs dirigeants européens ces derniers jours... Le président du Conseil italien, Mario Monti, a ainsi estimé que l'Europe risquait de plonger dans une récession économique prolongée si elle se focalisait sur la rigueur budgétaire. Le Premier ministre belge, Elio di Rupo, a repris à son compte les termes employés par Mario Draghi : "Je plaide pour un pacte européen sur la croissance", a-t-il ainsi déclaré jeudi...