Alstom va participer à la construction du métro de Ryad

  • A
  • A
Alstom va participer à la construction du métro de Ryad
Partagez sur :

Le gouvernement saoudien a attribué le contrat à trois consortiums différents. Alstom participe à celui emmené par l'espagnol FCC.

Alstom va participer à la conception et la construction du futur métro de Ryad (Arabie Saoudite) qui comportera six lignes et 87 stations, sur une distance de 176 kilomètres. Au total, trois consortiums ont été choisis, le montant total du contrat s'élevant à 22,5 milliards de dollars. L'ouverture du réseau est prévue pour 2018. 1,2 milliard d'euros pour Alstom Alstom Transport fait partie du consortium dirigé par l'espagnol FCC et auquel participe également le sud-coréen Samsung C&T. Ils ont obtenu un contrat de 7,82 milliards de dollars pour la construction de trois lignes, dont 1,5 milliard (1,2 milliard d'euros) pour le français. "Nous sommes très honorés d'avoir été choisis par la ville de Riyad et de prendre part à ce projet majeur qui permettra à des milliers de personnes de bénéficier d'un moyen de transport confortable, s�"r et écologique", a souligné le président d'Alstom Transports, Henri Poupart-Lafarge. La signature du contrat devrait intervenir d'ici deux à trois mois, a précisé le groupe. Deux autres consortiums Le géant américain du BTP Bechtel, associé à son compatriote Aecom et à l'allemand Siemens, ont obtenu pour leur part un contrat de 9,45 milliards de dollars pour la construction de deux lignes alors que le groupe italien Ansaldo STS et ses deux partenaires, le canadien Bombardier et l'indien Larsen & Toubro se voient attribuer une part de 5,21 milliards de dollars.