Alstom : le gouvernement saisit l'AMF, EDF entrerait dans la danse

  • A
  • A
Alstom : le gouvernement saisit l'AMF, EDF entrerait dans la danse
Partagez sur :

Nouveaux rebondissements dans le dossier...

"Pompier pyromane" ou interventionniste, l'Etat a décidé de saisir l'Autorité des marchés financiers (AMF) concernant le dossier Alstom. Il souhaite garantir l'égalité de traitement entre General Electric et Simens, tous deux intéressés par la branche énergie du groupe. Parallèlement, 'Le Nouvel Observateur' croit savoir qu'un troisième acteur, EDF pourrait entrer dans la danse... Egalité de traitement "J'ai donné instruction au commissaire du gouvernement (...) pour que l'Autorité des marchés financiers donne instruction au conseil d'administration d'Alstom d'assurer l'égalité de traitement stricte entre l'offre de Siemens et de General Electric", a déclaré le ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg , à l'issue d'une réunion avec les syndicats du groupe français.  Pour le moment, Siemens n'a pas formulé d'offre mais a seulement envoyé une lettre d'intention au conseil d'administration d'Alstom. Selon une source proche du dossier interrogée par Reuters, l'Allemand devrait officialiser sa position ce mardi. De son côté, General Electric aurait proposé de racheter la branche énergie du groupe pour 13 milliards de dollars environ (9,4 milliards d'euros). Nouveau scénario ? Selon 'Le Nouvel Observateur', EDF pourrait venir s'immiscer dans les discussions, à condition qu'Alstom prolonge sa période d'études des dossiers, fixée à mercredi... L'Etat réfléchirait ainsi à céder une partie des 84% qu'il détient dans l'électricien afin de "dégager les 6 milliards d'euros nécessaires, soit 3 milliards pour financer la sortie de Bouygues, actionnaire à 29% d'Alstom et 3 milliards d'euros pour recapitaliser Alstom", explique le site internet de l'hebdomadaire.