Alstom conteste en justice un appel d'offres d'EDF

  • A
  • A
Alstom conteste en justice un appel d'offres d'EDF
Partagez sur :

Un consortium regroupant Alstom et MAN a été écarté de l'appel d'offres sur la fourniture à EDF de moteurs diesels d'ultime secours, dits "DUS", rendus obligatoires pour des questions de s�"reté nucléaire après la catastrophe de Fukushima. L'énergéticien français aurait retenu comme finalistes Westinghouse / Fairbanks et Clemessy (Eiffage) / Anglo Belgium Corporation sur ce marché évalué à 1 milliard d'euros. Référé au 23 janvier Mais Alstom et MAN n'auraient pas renoncé pour autant, et un recours a été déposé en décembre contre le choix d'EDF, indique le quotidien 'Les Echos' ce matin, qui s'est fait confirmer l'information par un porte-parole d'Alstom. Un jugement en référé est attendu le 23 janvier. L'industriel français entend faire vérifier par le juge que l'appel d'offres n'était pas entaché d'irrégularité. Recours confirmé Ces équipements, qui représentent selon le journal un marché de l'ordre d'un milliard d'euros, sont un élément central des prescriptions imposées par l'Autorité de s�"reté nucléaire (ASN) après l'accident de Fukushima pour assurer dans des situations extrêmes l'alimentation électrique des centrales. "Nous confirmons notre recours contre la décision d'EDF", a déclaré à l'agence Reuters une porte-parole du spécialiste des infrastructures électriques et ferroviaires. "L'objet est de faire vérifier que la procédure a été respectée, que les critères d'évaluation ont bien été suivis et que c'est conforme aux règles annoncées dans l'appel d'offres", a-t-elle ajouté.