Allocations familiales : un rapport préconise de les diviser par quatre pour les plus aisés

  • A
  • A
Allocations familiales : un rapport préconise de les diviser par quatre pour les plus aisés
Partagez sur :

Le rapport Fragonard doit être débattu ce jeudi au haut conseil de la famille...

François Hollande a prévenu jeudi soir lors de son grand oral sur France 2 : il n'y aura pas de fiscalisation des allocations familiales, mais une modulation des prestations en fonction des revenus. C'est justement ce jeudi que doit être débattu le rapport de Bertrand Fragonard, consacré au sujet, au Haut conseil de la famille... Et parmi les propositions "choc" dévoilées ce matin par 'Les Echos', figure une baisse à 25% de leur taux actuel des prestations touchées par les ménages les plus aisés. Au total, le document propose cinq scénarios de plafonds de ressources permettant d'économiser entre 450 millions et 1,55 milliard d'euros. "Dans le scénario le moins dur, le premier seuil de ressources à partir duquel les allocations baisseraient s'établirait à 7.296 euros par mois pour une famille de deux enfants (8.072 euros pour trois enfants), et c'est à compter de 10.215 euros par mois pour deux enfants (10.990 euros pour trois enfants) que les ménages ne toucheraient plus que 25 % des allocations", écrivent 'les Echos'. A noter que la piste à un milliard d'économies, prévoit que "les seuils de ressources pour une famille de deux enfants seraient respectivement de 5.072 et 7.101 euros par mois". 7 à 28% des ménages touchés "Dans ce schéma, on conserverait le principe d'universalité des allocations familiales : toutes les familles conserveraient le droit à ces allocations mais leur montant diminuerait avec le revenu", écrit Bertrand Fragonard dans le rapport que s'est procuré le quotidien économique. Cette piste, étudiée "de très près par le gouvernement", permettrait une économie comprise entre 450 millions et 1,55 milliard d'euros. De 7 à 28% des ménages seraient touchés, en fonction du choix de l'exécutif, précise 'Le Figaro', qui détaille également les grandes lignes de ce rapport. Il faudrait 2,2 milliards d'euros d'économies dans les Caisses d'allocations familiales d'ici 2016 pour redresser les comptes de la branche famille de la Sécurité sociale... C'est en tous cas la conclusion du Haut conseil.