Airbus tire les leçons des ennuis de Boeing avec les batteries lithium-ion

  • A
  • A
Airbus tire les leçons des ennuis de Boeing avec les batteries lithium-ion
Partagez sur :

L'avionneur européen ne les utilisera pas pour ses A350...

Les ennuis de Boeing avec les batteries lithium-ion semblent mettre Airbus sur ses gardes... Une porte-parole de l'avionneur aux Etats-Unis, Mary Anne Greczyn, a ainsi indiqué cette nuit qu'il n'utiliserait pas ces batteries de nouvelle génération sur son nouvel Airbus A350 XWB. Elle a ainsi confirmé à l'agence de presse 'AP' une information publiée un peu plus tôt par le site internet du 'Wall Street Journal', ainsi que des rumeurs qui circulaient depuis une semaine dans les milieux aéronautiques. Plutôt des batteries nickel-cadmium Airbus (groupe EADS) équipera finalement l'A350 de batteries nickel-cadmium, dont la technologie est éprouvée, et ne pose pas de problèmes de sécurité (surchauffe, incendie...) Selon cette responsable, ce changement n'entraînera pas de retard dans le développement du nouvel Airbus, qui devrait effectuer son premier vol d'essai à la mi-2013. Elle a précisé que l'incertitude réglementaire entourant désormais les batteries lithium-ion a amené Airbus à prendre cette décision dans un souci d'optimisation de la prévisibilité du programme de l'A350. En d'autres termes, Airbus craint que l'interdiction de vol des B-787 et l'enquête sur les batteries lithium-ion ne se prolonge, jetant l'incertitude sur le calendrier de l'Airbus A350. Incertitudes technologiques De son côté, le 'Wall Street Journal' a cité hier soir des responsables industriels affirmant qu'Airbus avait prévenu hier certaines compagnies clientes de sa décision de revenir à des batteries nickel-cadmium, en raison des incertitudes technologiques entourant les batteries lithium-ion, et afin de ne pas risquer de retarder le calendrier de l'A350.