Airbus pourrait reprendre quelques salariés de PSA

  • A
  • A
Airbus pourrait reprendre quelques salariés de PSA
Partagez sur :

Arnaud Montebourg a demandé à l'avionneur, comme à d'autres sociétés, de venir à la rescousse du constructeur automobile...

L'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, doit mettre la clef sous la porte en 2014. Alors que 3.000 salariés sont concernés par cette fermeture, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, aurait sollicité plusieurs entreprises, parmi lesquelles Airbus, pour reprendre une partie des effectifs. Le PDG de l'avionneur européen, Fabrice Brégier, a réagi à cette information dans 'Les Echos', en émettant quelques réserves : "Nous avons été sollicités, comme d'autres, pour le site d'Aulnay et nous sommes en train de regarder si nous pourrions reprendre une partie du personnel", a-t-il déclaré au quotidien, précisant que cette démarche serait limitée. Coup de pouce à certains sous-traitants ? La filiale d'EADS, qui dispose de sa propre filière de formation pour les postes de production, pourrait n'avoir recours qu'à des personnels très qualifiés. Fabrice Brégier a par ailleurs confié aux 'Echos' qu'après l'embauche de 2.500 personnes en 2011 puis 2.000 cette année, Airbus devrait nettement ralentir la cadence. Malgré ces réserves, le coup de pouce d'Airbus au secteur automobile pourrait aller un peu plus loin : "Dans le cadre du plan de soutien aux PME, j'ai proposé de regarder si certains sous-traitants de l'automobile ne pourraient pas aussi travailler pour l'aéronautique", a encore déclaré Fabrice Brégier, en précisant que le groupe étudierait la question avec PSA.