Airbus engrange 892 commandes nettes sur les 7 premiers mois de l'année

  • A
  • A
Airbus engrange 892 commandes nettes sur les 7 premiers mois de l'année
Partagez sur :

En commandes brutes, elles s'établissent à 932.

La moisson de commandes se poursuit pour Airbus... L'avionneur européen a engrangé 932 commandes brutes au cours des sept premiers mois de l'année et livré 347 avions dont neuf très gros porteurs A380 et 63 A330. En prenant en compte 40 annulations, la filiale d'EADS voit donc ses commandes nettes atteindre 892 unités à fin juillet. Objectif annuel : 1.000 commandes brutes Airbus atteindra sans nul doute ses objectif annuels... Le 19 juillet dernier, John Leahy, le directeur commercial du groupe a relevé ses prévisions, tablant désormais sur 1.000 commandes brutes contre 800 ordres initialement prévus. Il faut dire que le groupe a remporté de solides contrats. Rien que sur le salon du Bourget, qui s'est déroulé au mois de juin, la filiale d'EADS avait recensé 466 commandes et engagements, dont 241 fermes, pour un total théorique avoisinant 70 milliards de dollars sur la base des prix catalogue. Parmi ses clients figurent Easyjet, Air France mais aussi Air China ou encore Turkish Airlines. Boeing détrôné sur les 7 premiers mois Sur la période janvier-juillet, son concurrent Boeing a reçu 867 commandes brutes dont 760 nettes. Le groupe américain a fait face à plusieurs incidents sur son appareil 787. Le 12 juillet dernier, un départ de feu a eu lieu sur l'un de ces appareils de la compagnie Ethiopian Airlines, garé à l'aéroport londonien d'Heathrow. Les balises de détresse (ELT) ont été identifiées comme étant l'origine la plus probable de l'incident.