Airbus affiche des commandes record en 2013

  • A
  • A
Airbus affiche des commandes record en 2013
Partagez sur :

Le groupe avait livré 626 appareils l'année dernière, pour 1.619 commandes brutes...

Airbus a tenu lundi sa traditionnelle conférence de presse de rentrée, au cours de laquelle l'avionneur a pris l'habitude de communiquer ses performances commerciales, en amont de ses résultats financiers, attendus le 26 février. Le président Fabrice Brégier a annoncé que le groupe avait livré 626 appareils l'année dernière, pour 1.619 commandes brutes, soit un ratio "book to bill" (commande sur facturations) très favorable de 2,5 fois. Airbus dispose de quelque 9 années de charge au rythme actuel. Côté livraisons, l'avionneur a remis à ses clients 493 avions de la famille A320, ainsi que 108 gros porteurs A330 et 25 très gros porteurs A380 à 93 clients, dont 15 nouveaux. Les commandes ont porté sur 377 A320ceo (famille A320 de génération actuelle), 876 A320neo (A320 de nouvelle génération), 77 A330, 239 A350 XWB et 50 A380. Les commandes brutes représentent 240,5 milliards de dollars aux prix catalogue. Fin 2013, le carnet de commandes affichait un niveau record pour l'industrie, avec 5.559 appareils d'une valeur de 809 milliards de dollars aux prix catalogue, soit l'équivalent de huit années de production. Mieux que Boeing L'avionneur européen revendiquait à fin 2013 une part de marché de 51% sur les avions de plus de 100 sièges. "La tendance des clients à opter pour des appareils de plus grande capacité dans tous les segments génère des résultats positifs en termes de recettes et renforce la position de leader d'Airbus, tant sur le marché des monocouloirs que sur celui des gros-porteurs", indique le management. Lors de la conférence, Fabrice Brégier a confirmé que la mise en service de l'A350 était prévue pour le 4ème trimestre de cette année. Airbus a fait mieux que Boeing en matière de commandes, puisque l'américain affichait 1.531 commandes brutes, mais reste en-deçà au niveau des livraisons, puisque le grand rival a fini à 648 unités. Du côté des objectifs, le président Fabrice Brégier a annoncé que l'avionneur veut réaliser cette année un niveau de livraisons du même ordre que celui de 2013 (soit 626 appareils), et d'afficher un ratio "book to bill" (commandes sur facturations) de plus de 1, c'est-à-dire de recevoir plus de commandes que d'avions livrés.