Air France KLM réduit légèrement sa perte opérationnelle...

  • A
  • A
Air France KLM réduit légèrement sa perte opérationnelle...
Partagez sur :

Le résultat d'exploitation courant est ressorti à -300 millions d'euros en 2012 contre -353 millions d'euros en 2011...

Le titre Air France KLM est bien orienté dans les premiers échanges à la Bourse de Paris, gagnant 2,8 % à 8,56 euros, après avoir fait état d'une progression de ses ventes de 5,2% à 25,633 milliards d'euros en 2012.  Perte nette importante Pourtant, le tableau est loin d'être rose... Le résultat d'exploitation courant reste malgré tout dans le rouge, sur une perte de -300 millions d'euros (-353 millions d'euros en 2011), mais il aurait été positif de 25 millions d'euros (contre -65 millions d'euros un an avant), ajusté des loyers opérationnels correspondant aux frais financiers. La perte nette part du groupe est copieuse, -1,19 milliard d'euros, après -809 millions d'euros précédemment. Le consensus, fourni par la compagnie aérienne, tablait sur une perte nette de 990 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 25,53 milliards d'euros et un résultat opérationnel de -304 millions d'euros. Fin octobre, le groupe avait maintenu son objectif de dégager un résultat d'exploitation, au second semestre, supérieur à celui du second semestre 2011 (195 ME) et de réduire la dette nette au 31 décembre 2012 par rapport au 31 décembre 2011, qui de fait passe de 6,5 à 6 milliards d'euros en un an. Premiers effets du plan "Transform" Les investisseurs semblent cependant saluer les efforts de la compagnie. Nos résultats sont conformes à nos prévisions, les premiers effets du plan Transform ayant permis une réduction de la perte d'exploitation, a souligné le président Jean-Cyril Spinetta, qui entend mettre en avant la restauration des fondamentaux. En 2013, nous maintiendrons une stricte discipline dans la gestion de nos capacités et la maîtrise de nos investissements et de nos coûts. Ce sera aussi l'année de la mise en oeuvre de tous nos projets, a-t-il ajouté en remerciant, au nom du conseil, les salariés pour leurs efforts. Des ratios de rentabilité en hausse côté passagers Le transporteur a amélioré ses ratios en 2012, du moins dans l'activité "passage", qui a enregistré un trafic (+2,1%) et des capacités (+0,6%) en hausse, et un coefficient d'occupation qui a gagné 1,2 point à 83,1%. La recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO) est en hausse de 5,9% (+3,2% hors change). Dans le fret, l'activité reste cependant en berne (-6,3%), pour des capacités en baisse de 3,5%. Le coefficient de remplissage recule de 1,9 point à 64,5%. La recette unitaire à la tonne kilomètre offerte (RTKO) est stable mais baisse de 3,8% hors change. La flotte comptait au 31 décembre 605 avions dont 573 en exploitation, soit 13 de moins qu'un an avant. L'environnement reste incertain et toujours marqué par une forte volatilité du prix du pétrole et des changes, note la compagnie dans le communiqué diffusé ce matin. Elle va continuer à travailler sur ses capacités et ses investissements. Quant au plan "Transform 2015", il va atteindre sa phase de déploiement total. Le groupe a pour objectif la poursuite de la réduction des coûts unitaires à change et prix du carburant constants et de la dette nette, indique-t-il en guise de prévisions.