Agriculture: accord de reprise conclu pour Doux, la famille cède le contrôle

  • A
  • A
Agriculture: accord de reprise conclu pour Doux, la famille cède le contrôle
Partagez sur :

L'accord doit être présenté ce mardi au Tribunal de commerce de Qimper...

Le volailler Doux a franchi une nouvelle étape vers son sauvetage. Le groupe, qui a déposé le bilan il y a 18 mois, a conclu hier un accord de reprise avec la famille Calmels et le principal client du groupe, le saoudien Almunajem. En négociation depuis le mois de septembre, l'accord a été finalisé juste à temps pour être présenté, ce mardi, au Tribunal de commerce de Quimper, qui doit se prononcer sur la sortie ou non de Doux de la procédure de redressement judiciaire.   Pacte d'actionnaires   Dans le cadre du nouveau pacte d'actionnaires, la holding Calmels D&P devient l'actionnaire majoritaire du Groupe Doux avec 52,5% du capital, aux côtés du groupe Almunajem (25%), a précisé le volailler dans un communiqué. Quant à la famille Doux, elle verra sa part tomber de 80% à 22,5%, tandis que la banque BNP Paribas, qui possède 20% du capital, se retirera, a précisé Doux, sans donner de calendrier.   Pour redresser la barre, Doux a supprimé depuis 2012 environ 1.000 emplois en liquidant son pôle frais, qui employait près d'un tiers du personnel du groupe, et la société serait redevenue bénéficiaire courant 2013.