Affaire Cahuzac : la liste des politiques détenant un compte en Suisse n'existerait pas

  • A
  • A
Affaire Cahuzac : la liste des politiques détenant un compte en Suisse n'existerait pas
Partagez sur :

Son avocat affirme qu'il a menti pour faire taire les menaces à son égard.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Cahuzac... L'ancien cadre de la banque genevoise Reyl&Cie, Pierre Condamin-Gerbier aurait menti. Ce dernier, auditionné à deux reprises par la commission d'enquête parlementaire française chargé de faire toute la lumière sur ce scandale financier, avait assuré détenir la liste d'une quinzaine d'hommes politiques français de tous bords détenant un compte en Suisse. Début juillet, il avait même affirmé l'avoir transmise à la justice française. Elle n'a "jamais existé" "Cette liste n'a jamais existé", assure aujourd'hui son avocat commis d'office, Maître Edmond de Braun, dans une interview accordée au journal spécialisé 'L'Agefi'. "Il a utilisé cet argument pour faire taire les menaces dont il a fait l'objet à l'époque (...) mon client reconnaît maintenant que c'était un moyen de pression très maladroit", ajoute-t-il. Quelles auraient été les motivation de Pierre Condamin-Gerbier ? "Toute cette histoire a commencé avec un article publié dans Le Monde, que mon client juge diffamatoire", poursuit l'avocat. "Il a voulu rectifier dans d'autres médias ce qui était écrit sur lui, et s'est perdu dans cette démarche sans issue", déplore Me Edmond de Braun. Détenu en Suisse Pour mémoire, l'ex-cadre de la banque qui a géré le compte de Jérôme Cahuzac pendant plusieurs années, a été placé en détention provisoire le 5 juillet dernier en Suisse, suite à son intervention devant la commission d'enquête parlementaire en France. La banque Reyl a déposé plainte contre Pierre Condamin-Gerbier pour "vol, falsification de documents et violation du secret professionnel et commercial". De son côté, le parquet de Paris avait ouvert fin mai, une information judiciaire pour blanchiment de fraude fiscale visant la banque.