Accor se sépare de ses hôtels économiques américains

  • A
  • A
Accor se sépare de ses hôtels économiques américains
Partagez sur :

Le groupe hôtelier va récupérer 1,9 milliard de dollars d'un fonds immobilier de BlackStone...

Accor a pris un virage stratégique en Amérique du Nord, avec la cession de son pôle "Hôtellerie Economique Etats-Unis" à une filiale de Blackstone Real Estate Partners VII, pour un montant total de 1,9 milliard de dollars. Constitué de "Motel 6", marque emblématique en Amérique du Nord, et de "Studio 6", enseigne positionnée sur le segment économique de long séjour, le réseau concerné par cette opération représente 1.102 hôtels (107.347 chambres) aux Etats-Unis et au Canada. Cette transaction permettra à Accor de réduire sa dette nette d'environ 330 millions d'euros, et ses engagements de loyers de près de 525 millions d'euros. Parallèlement, le Groupe enregistrera une perte comptable exceptionnelle de l'ordre de 600 millions d'euros, liée au rachat par anticipation des hôtels en location fixe. La réalisation de la cession est prévue pour octobre 2012. "Je me félicite de l'accord signé avec Blackstone, qui assure la pérennité de Motel 6 et de ses équipes en Amérique du Nord, où Accor restera présent avec des hôtels emblématiques dans les segments luxe et haut de gamme pour Sofitel et Novotel," a déclaré Denis Hennequin, Président-Directeur général. Il ajoute : "Cette opération renforce les moyens du Groupe pour appréhender les formidables potentiels de croissance que recèlent notamment l'Asie Pacifique, l'Amérique Latine et l'Europe, marchés sur lesquels le leadership de nos marques constitue l'un des leviers essentiels de notre croissance future". Motel 6 et Studio 6 sont présents aux Etats-Unis et au Canada. Le pôle Hôtellerie Economique d'Accor aux Etats-Unis a dégagé un chiffre d'affaires de 532 millions d'euros en 2011 (en baisse) pour une marge brute d'exploitation de 30,8% (en légère hausse) et un résultat d'exploitation de 15 ME, soit 2,8% des revenus. Le rendement des capitaux investis (ROCE) de l'entité atteignait 5,2% en fin d'année dernière.