54% des Français ne veulent pas des médicaments en grande surface

  • A
  • A
54% des Français ne veulent pas des médicaments en grande surface
Partagez sur :

Alors que le gouvernement planche sur cette possibilité pour les traitements sans ordonnance.

Plus de la moitié (54%) des Français ne veulent pas des médicaments en grande surface, alors que le gouvernement planche sur cette possibilité pour les traitements sans ordonnance, fortement encouragé dans cette voie par les distributeurs, à l'image de Michel-Edouard Leclerc. A l'inverse, 45% y sont "favorables", selon un sondage CSA pour 'Les Echos' et Radio Classique . �? noter qu'une proportion assez élevée se dit "très opposée (32%), "signe d'une vraie défiance au sein d'une partie de la population sur cette question", pour les auteurs de cette étude. Les femmes plus réticentes Le gouvernement, qui étudie cette possibilité dans le cadre de sa réflexion sur les professions réglementées, séduit davantage les hommes que les femmes, une assez nette majorité d'entre elles (61% contre 38%) se déclarant contre la fin du monopole des pharmacies. C'est peut-être le signe "d'un plus grand attachement aux conseils pouvant être prodigués" dans les officines, avance CSA. Par ailleurs, "un clivage social se manifeste puisque les catégories socioprofessionnelles supérieures (cadres et professions intermédiaires) sont en majorité favorables à cette mesure (56% contre 43%) quand les catégories populaires (employés et ouvriers) y sont plutôt opposées (58% contre 41%)".