50.000 personnes manifestent à Athènes contre l'austérité

  • A
  • A
50.000 personnes manifestent à Athènes contre l'austérité
Partagez sur :

Les syndicats dénoncent les économies budgétaires de près de12 milliards d'euros que le gouvernement s'est engagé à réaliser sur les deux prochaines années...

La Grèce proteste ce mercredi contre les nouvelles mesures d'économies prévues par le gouvernement pour satisfaire ses créanciers. A Athènes, plus de 50.000 personnes ont marché en direction de la place du Parlement. "Ne plions pas devant la troïka" des bailleurs de fonds et "UE, FMI, dehors !", scandaient les manifestants. Près de 3.000 policiers, c'est à dire le double des effectifs des précédents mouvements, étaient mobilisés, afin de prévenir tout débordement. Commerces fermés, transports bloqués La troïka (UE, BCE, FMI) a suspendu ses discussions à Athènes vendredi dernier sans avoir trouvé de compromis sur le plan de désendettement de la Grèce. Les deux principaux syndicats du pays, Adedy pour la fonction publique et Gsee pour le secteur privé, qui représentent deux des quatre millions d'actifs, sont à l'origine de cet appel à la grève, pour 24 heures. Ce mercredi en Grèce, de nombreux commerces sont fermés, les transports sont bloqués, et les services publics tournent au ralenti... 12 milliards d'euros d'économies Il s'agit du premier test important pour le gouvernement du Premier ministre Antonis Samaras, après une trêve instaurée à la faveur des congés de l'été. Les syndicats dénoncent les économies budgétaires de près de 12 milliards d'euros que le gouvernement s'est engagé à réaliser sur les deux prochaines années, afin d'obtenir le déblocage d'une nouvelle tranche d'aide.